ARCHIVES PRÉDICATIONS

 

 Pasteur: Daniel

Perdue puis retrouvée

Luc 15 :1-7 Tous les péagers et les pécheurs s'approchaient de Jésus pour l'entendre. Les Pharisiens et les scribes murmuraient et disaient : Celui-ci accueille des pécheurs et mange avec eux. Mais il leur dit cette parabole : Quel homme d'entre vous, s'il a cent brebis et qu'il en perde une, ne laisse les 99 autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la trouve ? Lorsqu'il l'a trouvée, il la met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle chez lui ses amis et ses voisins et leur dit : Réjouissez-vous avec moi, car j'ai trouvé ma brebis qui était perdue. De même, je vous le dis, il n’y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour 99 justes qui n'ont pas besoin de repentance. Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus. »

 

Cette histoire est la parabole de la brebis perdue racontée par Jésus suite à l’attitude des Pharisiens et scribes, « les religieux », qui murmurent et parlent à propos de ce que fais Jésus.

 

Par contre, l‘attitude des péagers et des pécheurs est toute autre : ils s'approchaient de Jésus pour l'entendre.

 

Dans cette parabole, les verbes perdre, trouver, mettre, retourner, appeler, réjouir,  sont placés en forme d’escalier  pour aller d’un point A au B et  faire le retour à A. 

Se perdre ou être perdu pour  aller quelque part n’est pas joyeux. Être aidé pour retrouver le chemin est un sentiment de repos et de sécurité ; encore mieux, être accompagné ou ramené vers le point de  retour est rassurant pour enfin arriver et se réjouir.

 

Ainsi Dieu est avec toi. Tu es perdu, loin de Dieu, le berger, qui représente Jésus. Il  n’hésite pas de laisser les autres, seuls, dans un lieu sûr pour partir  à ta recherche. Il  te voit de loin,  perdu dans tes douleurs, ta solitude, ta détresse, ton désespoir. Il  s’approche de toi, il te prend dans ses bras et il te met dans ses épaules, pour enfin prendre le chemin qui mène à sa maison et à l’arrivée, appeler ses amis et ses voisins pour faire la fête.

Etre retrouvé signifie que toute blessure est guérit, toute solitude est changée en compagnie, toute détresse est remplacée en repos, le désespoir transformé en espoir. Voilà ce que veut dire être retrouvé.

 

*Aujourd’hui, Jésus te cherche. Parce que tu ne peux pas rester dans cet endroit aride, désert ou difficile à vivre.

*Jésus te cherche, laisse le te prendre dans ses bras. Quelle va être ton attitude ? Murmurer ou s’approcher de Jésus pour l’écouter ?

*Jésus te cherche ; ses épaules sont là pour te décharger et te ramener dans un lieu ou il y a de l’espérance, une nouvelle opportunité pour ta vie et la sécurité. 

*Jésus te cherche parce qu’il veux faire la fête dès ton retour à sa maison.

*Peux importe la situation de ta vie, Jésus t’accueille dans sa maison.

De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour 99 justes qui n'ont pas besoin de repentance.

Luc 19 :10 Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus. ».    

 

 

Veux tu accepter cette invitation ?

  

Invitation personnelle

 La Bible dit en Matthieu 11 :28

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés,

et je vous donnerai du repos.

 

1. Dans ce verset, il y a une invitation s’adressant personnellement à chacun d’entre nous en nous disant de venir.

2. L’invitation dit clairement  de ne pas venir vers un lieu ou un objet mais vers une personne.

La Bible dit que Dieu s’est fait homme, il a habité au milieu de nous, sans péché. Cet homme a prêché la repentance, a fait des miracles, des prodigues et a guéri les malades, mais il est mort pour nos péchés. Il a été enseveli, Il a ressuscité le troisième jour. Or, cette invitation vous est adressée pour que vous alliez vers la personne de Jésus.

3. L’invitation est pour ceux qui sont fatigués et chargés, c’est-à-dire ceux qui ressentent lourdement le fardeau de la vie, du péché, de la douleur, de la culpabilité, de la misère, de la crainte et de l’anxiété. Mais aussi pour ceux qui reconnaissent le poids de ces choses-là et le besoin d’aller jusqu’au but de cette invitation. Jésus est vivant et aujourd’hui Il continue  d’agir dans les cœurs blessés, dans les âmes épuisées et dans les corps malades par amour pour vous.

4. L’objectif de l’invitation de Jésus pour vous est «le repos ». Dans notre monde contemporain, les gens vivent dans l’angoisse, dans la détresse, dans la fatigue, dans l’anxiété à cause du péché et de l’éloignement de la présence de Dieu. Jésus a promis du repos à toutes les personnes fatiguées et chargées qui se repentent et qui viennent à Lui. Il se charge du poids de leur péché. Son repos est spirituel. C’est une paix intérieure et une liberté face à la crainte et l’anxiété. C’est du repos pour vos âmes qui dure à jamais. L’homme recherche le repos et la paix dans des rituels religieux ou dans de bonnes œuvres, mais il échoue. Pour obtenir le repos et la paix authentique, il est indispensable de venir au seul véritable homme de paix, Jésus. Le vrai repos et la vraie paix ne se trouvent nulle part ailleurs. Jean 14:27 dit : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Moi, je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas. La PAIX est l’un des dons les plus précieux que Jésus a légués à ses disciples. Il ne s’agit pas de la paix que le monde donne et qui dépend des circonstances extérieures. C’est une paix trompeuse. Elle ne dure pas. La paix du monde est étroitement liée à l’absence de tribulation, de chagrin et de guerre. Dès qu’une épreuve surgit, la paix du monde s’évanouit. Mais la paix de Christ est une paix spirituelle. Elle est d’abord paix avec Dieu (Romain 5:1). Elle est ensuite la paix intérieure du cœur et de l’esprit. Même lorsque des épreuves extérieures nous assaillent, la paix de Christ reste présente. Enfin, elle est le fruit de l’Esprit (#Ga 5:22-23). Tant que l’Esprit Saint est en nous, ses fruits le seront également.

Le repos accordé par Jésus est fait à travers la joie et la prière et non par une cessation d’activité. Il est rempli d’amour et d’amitié. Il comprend la présence de Dieu, Lui-même. Parce que dans sa présence il y a, la paix, la joie, l’espoir, le repos.

 

L’invitation que Jésus vous fait aujourd’hui est personnelle, individuelle, peu importe qui que vous soyez : Venez à moi, vous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos à vos âmes.  Jésus est vivant et aujourd’hui Il continue à agir dans les cœurs blessés, dans les âmes épuisées et les corps malades par amour. Dans sa présence il y a plénitude de vie etc.  Venez    

Le fils prodigue

Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père: Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir. Et le père leur partagea son bien. Peu de jours après, le plus jeune fils, ayant tout ramassé, partit pour un pays éloigné, où il dissipa son bien en vivant dans la débauche. Lorsqu’il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla se mettre au service d’un des habitants du pays, qui l’envoya dans ses champs garder les pourceaux. Il aurait bien voulu se rassasier des carouges que mangeaient les pourceaux, mais personne ne lui en donnait. Etant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils; traite-moi comme l’un de tes mercenaires. Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa. Le fils lui dit: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Mais le père dit à ses serviteurs: Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds. Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir.

 

Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu’il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses. Il appela un des serviteurs, et lui demanda ce que c’était. Ce serviteur lui dit: Ton frère est de retour, et, parce qu’il l’a retrouvé en bonne santé, ton père a tué le veau gras. Il se mit en colère, et ne voulut pas entrer. Son père sortit, et le pria d’entrer. Mais il répondit à son père: Voici, il y a tant d’années que je te sers, sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour que je me réjouisse avec mes amis. Et quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé ton bien avec des prostituées, c’est pour lui que tu as tué le veau gras ! Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi, et tout ce que j’ai est à toi; mais il fallait bien s’égayer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et qu’il est revenu à la vie, parce qu’il était perdu et qu’il est retrouvé.

 

La parabole est un récit terrestre avec une signification céleste. Le fils prodigue est une histoire de ruine et de réconciliation. Elle montre l’amour, la compassion, le pardon, la joie, du Père. Car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. 

 

La descente aux enfers du deuxième fils a commencé par une attitude d’obstination suivie d ‘une décision de séparation avec son père   pour mener une vie égocentrique et de sensualité.   Ce qui aboutira à la destruction spirituelle   et l’humiliation pour enfin terminer fauché, indigent, déshérité, pauvre, malheureux, pitoyable. Voilà le processus de ce deuxième enfant qui maintenant se trouve dans une situation minable à cause de son  péché. Sa situation misérable le fait prendre conscience ;  Il pense aux serviteurs et à l’abondance  dans la maison de son  Père, à la  vie qu’il avait avant, près du Père. Cette attitude  le dirige vers le chemin du rétablissement. Il prend donc une résolution: aller vers son Père et lui demander Pardon, se repentir.

Demander pardon et se repentir de toutes ses fautes, de tous ses péchés, de toutes ses erreurs : Voilà quelque chose à comprendre et à faire. Tous ceci est la suite du chemin pour la restauration. Or,

Le fils prodigue se sent indigne et il pense dire à son Père : « je ne suis plus digne d’être appelé ton fils; traite-moi comme l’un de tes mercenaires. »

De retour à  la Maison, son père le vit et fut ému de compassion. Il courut se jeter à son cou et le baisa. Voilà comment est le Père, Il est remplit de compassion et d’amour, ses bras sont ouverts. Ceci est le signe du Père pour la réconciliation.   Dieu ne condamne pas à condition de demander pardon et de se repentir. Par contre Le fils, remplit de condamnations à cause de son péché, lui a dit: « Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. »

L’attitude du Père est toute autre, le Père veut faire une fête et célébrer, se réjouir  pour le retour de son fils  et comme pour toute fête il faut être habillé d’une certaine façon, avoir des bijoux et de la nourriture pour l’occasion, le père dit à ses serviteurs: « Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds. Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir. »

 

Dieu  veut vous restaurer mais à condition de prendre conscience de votre état, prendre une bonne résolution, ensuite demander pardon, se repentir, pour enfin vous tourner vers le Père parce qu’il attend votre retour.  Il a les bras ouverts pour vous recevoir, et vous réconciliez avec Lui. Sa maison est remplit d’abondance,  le Père a des vêtements neufs pour vous et il veut restituer votre place dans sa maison. Il désire faire une fête en votre honneur et célébrer le passage de la mort à la vie.   

 

Le Père attend votre retour  dans sa maison.    

 

            Les deux constructeurs

Matthieu 7 :24 C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. 25 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. 26 Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. 27 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande. 28 Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine; 29 car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes.

 

Cette histoire est une Parabole racontée par Jésus. La parabole est une des méthodes de l’art de l’oratoire afin d’illustrer une vérité morale ou religieuse au moyen d’une comparaison de la vie quotidienne.

 

La parabole des deux  constructeurs (le prudent et l’insensé) sert comme conclusion du sermon de la montagne de Jésus, il est  fondé sur le caractère, les valeurs, l’identité, le savoir faire et le savoir être  de l’homme et de la femme et montre le besoin d’accomplir la volonté de Dieu.

Ce passage commence par : C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles. Or, La Parole est une chose très importante, elle sert à nous communiquer, à exprimer, à nous faire comprendre et comprendre les autres. Par conséquence la Parole  a une capacité d’action immense, de pouvoir, de domination et d’autorité. Proverbes 18 :21 dit : La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ;   il y a donc, des paroles vaines, blessantes, irréfléchies, irrespectueuses, séduisantes, flatteuses, trompeuses grandiloquentes, médisantes. Il existe aussi des paroles persuasives, agréables, appropriées, inoubliables, réconfortantes, pleines de grâce, d’inspiration et de bénédiction…

D’autre part, la Parole de Dieu est puissante, elle a la capacité de création, de communication, de changement, de transformation, de renouvellement, d’un nouveau départ.

Ecouter la parole doit être suivi de la pratique, en d’autres mots : l’écoute de l’information doit être suivie du verbe faire, pour enfin  être et non  simplement  paraître.  

 

La pluie, les torrents, les vents  représentent  les difficultés, par exemple avoir du mal à joindre les deux bouts. Les problèmes, les crises économiques, anxieuses, boursières, d’angoisse, morales, diplomatiques, internationales, sociales. L’adversité, la fatalité, l’obstacle, la mésaventure, etc.    

 

Ensuite, La maison symbolise la vie d’une personne.

 

Dans cette parabole  il y a deux catégories de personnes :

 

1. L’insensé qui construit sa vie sur des terrains sableux  c’est à dire : sur le paraître et non l’être comme la religion, la tradition, les  oeuvres pour gagner la faveur de Dieu. C’est un terrain  où les gens ne développent ni le caractère, ni l’identité ni les valeurs du royaume de Dieu, la réflexion est  inexistante. Construire sa vie sur un terrain sableux c’est bâtir sa vie  loin de Dieu « qui est le mensonge le plus ancien de l’humanité ». Or, cela cause beaucoup de problèmes d’abord à la personne elle-même, ensuite à sa famille, à la ville puis à la Nation.  

 

2. La deuxième personne est le prudent,  il choisit de construire sa vie sur un endroit solide « le roc » qui représente Jésus, la Parole de Dieu, la Bible.  C’est-à-dire : quelqu’un qui à ouvert son cœur à Dieu, la foi a été activée afin d’avoir une relation permanente avec Dieu. Construire sa vie sur le roc est un endroit où se développe le caractère, la réflexion, les valeurs et l’identité du Royaume de Dieu en vous.

 

La difficulté  ce n’est pas de construire la maison, mais le problème se trouve sur le  terrain ou  se bâti la maison. 

 

Une fois la pluie, les torrents et les vents terminés le sort des deux maisons ont été  complètements  différents l’un de l’autre.  La maison construite sur le sable est tombée et sa ruine a été grande, mais la maison édifiée sur le roc, elle, n’est point tombée.  Parce qu’il a été construit sur la Parole de Dieu, il  a écouté et  a mis en pratique ses conseils afin d’avoir le caractère nécessaire pour résister, des valeurs pour tenir ferme dans la tempête, une identité pour savoir qui il est.

 

Personne est exempte ni dispensé d’avoir des problèmes, des situation difficiles et d’adversités dans sa vie. Mais une chose est sûre, une fois que la pluie est passée, la tempête arrêtée et le calme revenu, vous constaterez par vous-même l’état de votre maison, de votre vie. C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.

 

C’est encore le temps de faire un arrêt dans votre vie et de réfléchir sur le  terrain où vous êtes en train de construire votre vie. Pour d’autres, c’est  le moment de choisir  le terrain où vous voulez bâtir votre vie. Il est encore temps de construire votre vie sur le roc.

 

La parole de Dieu vous dit: Choisit le bon endroit, soit un bâtisseur prudent, construit votre vie sur le roc.

 

 

Bonne Nouvelle 1

 

Les hommes, les femmes, la famille, les entreprises, la nation, ne peuvent pas vivre continuellement dans le désespoir, le découragement, l’abattement,  sans futur, parce qu’ils poussent les hommes à la détresse, à la tension, à la dépression, au chaos, pour les uns à désirer la mort et pour d’autres le suicide.

 

Dans la Bible, plus exactement dans le livre de Jérémie, Dieu parle à travers la bouche du prophète avec ces paroles : Jérémie, 29 :11 "Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance. " En Jérémie 31.17 dit l’Eternel,  « Il y a de l’espérance pour ton avenir. "

 

Le contexte de ces deux versets se fonde sur:

1. La destruction de Jérusalem.

2. L’esclavage ou la captivité du peuple juif par les Babyloniens.

3. Les promesses de restauration de la part de l’Eternel à Israël.

 

L’ « historique » du peuple juif dans les temps du prophète Jérémie montre que peu à peu le peuple s’éloigne de l’Eternel, adopte d’autres dieux et habitudes d’autres Nations. Il mélange alors les choses de l’Eternel avec l’occultisme, adorant d’autres dieux, pour enfin oublier l’Eternel ; son cœur  n’est plus là. C’est le déclin spirituel du peuple Juif, par conséquent ceux-ci tombent dans l’esclavage des Babyloniens sous le règne du roi  Nebucadnetsar. Ils n’ont donc plus de liberté de penser, de mouvement, de rêves, d’espoir, de projets ; mais n’ont seulement que de la tristesse, de l’angoisse, un futur incertain. Or, Dieu parle au travers du prophète Jérémie au peuple et dit : «Jérémie, 29 :11 « Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir plein d'espérance.  Vous m'invoquerez, et vous partirez ; vous me prierez, et je vous exaucerai. Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur. Je me laisserai trouver par vous, dit l'Eternel, et je ramènerai vos captifs ; je vous rassemblerai de toutes les nations et de tous les lieux où je vous ai chassés, dit l'Eternel, et je vous ramènerai dans le lieu d'où je vous ai fait aller en captivité. » Jérémie 31.17 dit : « Il y a de l’espérance pour ton avenir. » Voilà la promesse de rédemption de Dieu pour son peuple.

 

Notre société actuelle se détourne de Dieu, oublie l’Eternel, adopte d’autres dieux, pratique l’occultisme, la voyance, les pratiques d’autres Nation sans Jésus. Voilà comment  les hommes remplacent  l’Eternel par de faux dieux. D’autre part dans chaque vie existe un besoin spirituel mais en même temps à l’heure de choisir,  si on décide pour de faux dieux, le déclin spirituel est enclenché. Les gens sont emprisonnés par le vice, la malhonnêteté, l’athéisme, les religions, c’est pourquoi les hommes sont  tristes, désespérés, dépressifs, angoissés, sans avenir malgré l’apparence de réussite ou pas.

 

Chercher l’Eternel de tout votre cœur est un élément primordial pour que Dieu puisse s’approcher de vous et vous restaurer afin qu’il vous rétablisse, c’est une décision personnelle, c’est votre geste qui compte, car Dieu a accomplit le sien il y a deux mille ans. Dieu s’est fait chair, il est venu sous forme d’homme pour vous chercher, son nom est « Jésus », il a été crucifié, il est mort, mais, a ressuscité, il est vivant, il restaure le coeur, l'âme, l'esprit et le corps de l’homme; enfin, il donne le pardon, la vie, la liberté, la délivrance, la joie, la paix, la présence du Saint Esprit,  la bénédiction. 

 

Malgré les difficultés de la vie, L’Eternel rafraichit l’âme épuisée, et rassasie toute âme languissante ; dans votre cœur, vous n’êtes plus seul, l’Eternel est avec vous parce que Dieu vous aime d’un amour éternel et qu’Il conserve sa bienveillance envers vous.

 

C’est la bonne nouvelle  pour vous :

 

« Il y a de l’espérance pour votre avenir »

 

dit l’Eternel.

 

« Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, 

 projets de paix et non de malheur,

 afin de vous donner un avenir  fait d’espérance. »

    

La Devise

 

Une devise est une phrase courte ou une expression symbolique décrivant les motivations ou les intentions d'un individu, d'un groupe social, d'une organisation ou d'une institution, qu'il a choisi pour suggérer un idéal, comme règle de conduite ou pour rappeler un passé glorieux.

 

Liberté, Égalité, Fraternité est la devise de la République Française et d'Haïti. Dieu et mon droit  est la devise du souverain du Royaume-Uni. L'Union fait la force est la devise de la Belgique et de l'Acadie. Je maintiendrai  est la devise des Pays-Bas. Ordem e Progresso est la devise du Brésil signifiant « Ordre et progrès ». Plus ultra  est la devise de l'Espagne signifiant «Toujours plus au-delà». In God we trust est la devise des États-Unis signifiant  «En Dieu nous croyons  A mari usque ad mare est la devise du Canada signifiant « D'un océan à l'autre ». Je me souviens est la devise du Québec. Fluctuat nec mergitur est la devise des nautes, devenue celle de la ville de Paris signifiant « Elle flotte mais ne coule  pas ».

Dans le monde  actuel  la mode est de penser et d’agir en  écolo, d’autre part, notre société de consommation à  mis en place depuis quelques décennies une grande invention : «jeter tout». Actuellement nous commençons à nous réveiller du désastre que nous-mêmes avons fait, c'est-à-dire : la pollution de notre environnement : le villes, les fleuves,  les océans sont pollués; le changement  de  climat est évident  etc... Or, il est important de réagir...

 

De la même manière « le péché » affecte la vie de l’homme, de la femme, des enfants et le  jour  où nous nous réveillons le désastre est là, parce que le péché est comme les déchets ; il pollue le cœur, l’âme, les pensées, le corps et l’environnement à savoir: la famille, les gens qui nous entourent, les amis, le quartier où l’on habite, la ville, la nation et la Terre sont affectés par la saleté, par  les odeurs de notre péché pour enfin   donner le chaos et la mort.      

 

Or, Dieu est riche en miséricorde et, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos Péchés par nos fautes, il nous a rendus à la vie avec le Christ, c’est par grâce que vous êtes sauvés.

Jésus n’a pas commis de péché, Jésus est l’exemple parfait de l’amour du Père, dans sa bouche duquel il ne s’est pas trouvé de fraude; lui qui a porté nos péchés en son corps sur le bois, afin que, morts à nos péchés, nous vivions.

 

La source du Péché est le diable. C’est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a passé sur tous les hommes, parce que tous ont péché, de même L’Amour, le pardon, la vie, la  liberté, la justice, la joie, le salut  est venu par un seul homme « Jésus »   celui qui croit en lui reçois le pardon  de  ses péchés.

 

                             Voila la devise du Royaume de Dieu.

 

 

  

Bonne Nouvelle 2

Une mauvaise nouvelle n’est pas toujours facile à vivre, qu’elle soit : familiale, professionnelle, financière, ou bien vivre une rupture,  être déçu, souffrir d’une maladie, être trahit, être oublié par les amis ; toutes ces situations  sont durent  à vivre.

 

La Bible  contient des histoires d’hommes oubliés, malades, rejetés, abandonnés, seuls, persécutés, emprisonnés, etc… et chaque fois il y eu un élément déclencheur pour s’en sortir comme: la confiance en Dieu, la foi, l’espérance, croire dans l’intervention Divine…

 

Actes 3: Pierre et Jean montaient ensemble au temple, à l'heure de la prière : c'était la neuvième heure. Il y avait un homme boiteux de naissance, qu'on portait et qu'on plaçait tous les jours à la porte du temple appelée la Belle, pour qu'il demandât l'aumône à ceux qui entraient dans le temple. Cet homme, voyant Pierre et Jean qui allaient y entrer, leur demanda l'aumône. Pierre, de même que Jean, fixa les yeux sur lui, et dit : Regarde-nous. Et il les regardait attentivement, s'attendant à recevoir d'eux quelque chose. Alors Pierre lui dit : Je n'ai ni argent, ni or ; mais ce que j'ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche. Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes ; d'un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu. Tout le monde le vit marchant et louant Dieu. Ils reconnaissaient que c'était celui qui était assis à la Belle porte du temple pour demander l'aumône, et ils furent remplis d'étonnement et de surprise au sujet de ce qui lui était arrivé. Comme il ne quittait pas Pierre et Jean, tout le peuple étonné accourut vers eux, au portique dit de Salomon. Pierre, voyant cela, dit au peuple : Hommes Israélites, pourquoi vous étonnez-vous de cela ? Pourquoi avez-vous les regards fixés sur nous, comme si c'était par notre propre puissance ou par notre piété, avions fait marcher cet homme ? Le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, que vous avez livré et renié devant Pilate, qui était d'avis qu'on le relâchât. Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu'on vous accordât la grâce d'un meurtrier. Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts ; nous en sommes témoins. C'est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez ; c'est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous. Et maintenant, frères, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs. Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu'il avait annoncé d'avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir. Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ.

La situation de cet homme était totalement dépendante des autres;  sa rencontre, son regard attentif,  l’attente de recevoir quelque chose  ont été les éléments déclencheurs pour s’en sortir de sa situation;  la déclaration de  Pierre  à produit  sa guérison immédiate. « Je n'ai ni argent, ni or ; mais ce que j'ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche. Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes ; d'un saut il fut debout, et il se mit à marcher. »

Partager le salut aux hommes au nom de Jésus,  la guérison, un miracle, ça étonne toujours les hommes, parce que le regard des humains est terre à terre et quelque part chacun de nous  a participé ou participe à renier le juste, le prince de la paix, malgré votre opinion, malgré votre raisonnement, « Jésus est vivant ». Se repentir de ses péchés, changer de mentalité, placer sa foi en Jésus,  croire en Jésus, sont des éléments déclencheurs pour s’en sortir quelque soit votre situation et le résultat est merveilleux : la paix, la joie, la vie et le salut Eternel envahit votre cœur et tout votre être,des temps de rafraîchissement viendront de la part de  Dieu pour vous, votre famille, le connaître  sera votre première priorité.

Voici la bonne Nouvelle, Jésus est vivant, Il a ressuscité donc, il a le pouvoir de  vous donner une nouvelle opportunité, un nouveau commencement pour ici, maintenant et l’Eternité, aussi, Il a le pouvoir de guérir toute maladie comme à cet homme boiteux de naissance. Jésus libère de toute dépression, tristesse, anxiété, tourment parce qu’Il est le prince de la paix, Il remplit le cœur de joie, donne de l’espoir, fait revivre ses rêves en toi, Jésus est là.       

L'amour

Je peux parler les langues des hommes et les langues des anges. Mais si je n’aime pas les autres, je suis seulement une cloche qui sonne, une cymbale bruyante. Je peux avoir le don de parler au nom de Dieu, je peux comprendre tous les mystères et posséder toute la connaissance. Je peux avoir une foi assez grande pour déplacer les montagnes. Mais si je n’aime pas les autres, je ne suis rien ! Je peux distribuer toutes mes richesses à ceux qui ont faim, je peux livrer mon corps au feu. Mais si je n’aime pas les autres, je n’y gagne rien !  L’amour est patient, l’amour rend service. Il n’est pas jaloux, il ne se vante pas, il ne se gonfle pas d’orgueil. L’amour ne fait rien de honteux. Il ne cherche pas son intérêt, il ne se met pas en colère, il ne se souvient pas du mal. Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité. L’amour pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.  L’amour ne disparaît jamais. Dieu est amour. Voici comment l'amour de Dieu a été manifesté envers nous: Dieu a envoyé son fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui. 

 Les activités

Culte Culte
Intercession
Enseignement
Évangélisation
Réunion des femmes
Réunion des jeunes

CD "Douce Présence"

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Eglise Paris Première, membre de l'UAPM, de la Fédération Protestante de France, de la CNEF

Appel

Plan d'accès