Les deux constructeurs

Matthieu 7 :24 C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. 25 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. 26 Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. 27 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande. 28 Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine; 29 car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes.

 

Cette histoire est une Parabole racontée par Jésus. La parabole est une des méthodes de l’art de l’oratoire afin d’illustrer une vérité morale ou religieuse au moyen d’une comparaison de la vie quotidienne.

 

La parabole des deux  constructeurs (le prudent et l’insensé) sert comme conclusion du sermon de la montagne de Jésus, il est  fondé sur le caractère, les valeurs, l’identité, le savoir faire et le savoir être  de l’homme et de la femme et montre le besoin d’accomplir la volonté de Dieu.

Ce passage commence par : C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles. Or, La Parole est une chose très importante, elle sert à nous communiquer, à exprimer, à nous faire comprendre et comprendre les autres. Par conséquence la Parole  a une capacité d’action immense, de pouvoir, de domination et d’autorité. Proverbes 18 :21 dit : La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ;   il y a donc, des paroles vaines, blessantes, irréfléchies, irrespectueuses, séduisantes, flatteuses, trompeuses grandiloquentes, médisantes. Il existe aussi des paroles persuasives, agréables, appropriées, inoubliables, réconfortantes, pleines de grâce, d’inspiration et de bénédiction…

D’autre part, la Parole de Dieu est puissante, elle a la capacité de création, de communication, de changement, de transformation, de renouvellement, d’un nouveau départ.

Ecouter la parole doit être suivi de la pratique, en d’autres mots : l’écoute de l’information doit être suivie du verbe faire, pour enfin  être et non  simplement  paraître.  

 

La pluie, les torrents, les vents  représentent  les difficultés, par exemple avoir du mal à joindre les deux bouts. Les problèmes, les crises économiques, anxieuses, boursières, d’angoisse, morales, diplomatiques, internationales, sociales. L’adversité, la fatalité, l’obstacle, la mésaventure, etc.    

 

Ensuite, La maison symbolise la vie d’une personne.

 

Dans cette parabole  il y a deux catégories de personnes :

  • L’insensé qui construit sa vie sur des terrains sableux  c’est à dire : sur le paraître et non l’être comme la religion, la tradition, les  oeuvres pour gagner la faveur de Dieu. C’est un terrain  où les gens ne développent ni le caractère, ni l’identité ni les valeurs du royaume de Dieu, la réflexion est  inexistante. Construire sa vie sur un terrain sableux c’est bâtir sa vie  loin de Dieu « qui est le mensonge le plus ancien de l’humanité ». Or, cela cause beaucoup de problèmes d’abord à la personne elle-même, ensuite à sa famille, à la ville puis à la Nation.
  • La deuxième personne est le prudent,  il choisit de construire sa vie sur un endroit solide « le roc » qui représente Jésus, la Parole de Dieu, la Bible.  C’est-à-dire : quelqu’un qui à ouvert son cœur à Dieu, la foi a été activée afin d’avoir une relation permanente avec Dieu. Construire sa vie sur le roc est un endroit où se développe le caractère, la réflexion, les valeurs et l’identité du Royaume de Dieu en vous.

 

La difficulté  ce n’est pas de construire la maison, mais le problème se trouve sur le  terrain ou  se bâti la maison. 

 

Une fois la pluie, les torrents et les vents terminés le sort des deux maisons ont été  complètements  différents l’un de l’autre.  La maison construite sur le sable est tombée et sa ruine a été grande, mais la maison édifiée sur le roc, elle, n’est point tombée.  Parce qu’il a été construit sur la Parole de Dieu, il  a écouté et  a mis en pratique ses conseils afin d’avoir le caractère nécessaire pour résister, des valeurs pour tenir ferme dans la tempête, une identité pour savoir qui il est.

 

Personne est exempte ni dispensé d’avoir des problèmes, des situation difficiles et d’adversités dans sa vie. Mais une chose est sûre, une fois que la pluie est passée, la tempête arrêtée et le calme revenu, vous constaterez par vous-même l’état de votre maison, de votre vie. C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.

 

C’est encore le temps de faire un arrêt dans votre vie et de réfléchir sur le  terrain où vous êtes en train de construire votre vie. Pour d’autres, c’est  le moment de choisir  le terrain où vous voulez bâtir votre vie. Il est encore temps de construire votre vie sur le roc.

 

La parole de Dieu vous dit: Choisit le bon endroit, soit un bâtisseur prudent, construit votre vie sur le roc.

 Les activités

Culte Culte
Intercession
Enseignement
Évangélisation
Réunion des femmes
Réunion des jeunes

CD "Douce Présence"

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Eglise Paris Première, membre de l'UAPM, de la Fédération Protestante de France, de la CNEF

Appel

Plan d'accès